L’art se trame en ville – Manif d’art 7 – Biennale de Québec (2014)

Hypoamarrages_P5
lartsetrameenville

SYN- (Montréal, Canada), Acapulco (Québec, Canada), Myriam Lambert (Québec, Canada), Charles-Frédérick Ouellet (Québec, Canada)

L’art se trame en ville

Commissaire invitée : Anne-Sophie Blanchet

L’Arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge s’associe à la septième édition de Manif d’art – La biennale de Québec, en présentant à la Maison Hamel-Bruneau l’exposition collective L’art se trame en ville. La commissaire invitée, Anne?Sophie Blanchet, évoque la thématique centrale de la biennale – la résistance – en s’intéressant aux processus par lesquels des artistes créent et entretiennent ce que l’on pourrait appeler des réseaux de résistance dans la cité.   La ville est un réseau physique, tangible, formé de routes, de ponts, de feux de circulation… Elle est également un flux d’hommes, de femmes et de machines qui, chaque jour, la sillonnent de part en part. La ville apparait alors comme une trame à la fois urbaine et humaine où s’entremêlent des enjeux politiques, économiques et sociaux. À l’aide de médiums aussi variés que la photographie, l’installation, la performance et la vidéo, les artistes réunis dans cette exposition explorent les différentes facettes de la réalité des citadins afin de créer des liens entre le réel et l’imaginaire, entre la ville telle qu’elle est et telle qu’elle pourrait être.

Du 9 avril au 15 juin 2014, dans le cadre de la Manif d’art 7 / Biennale de Québec, Résistance – Et puis, nous avons construit de nouvelles formes, http://www.manifdart.org

Photo : Hypothèses d’amarrages, Site de l’aéroport Dorval-Trudeau, Guy L’Heureux

Advertisements

Comments are closed.

%d bloggers like this: